After Last Season… part deux

hqdefault

autre défaut de fabrication, il m’arrive souvent d’avoir le piton collé. tounes, films, mecs, après trois décennies sur terre force m’est de constater que l’obsession opaque à court terme s’avère pour mon mental bancal un oasis, un baume, un genre de… méditation. (NDLR: bon, méditation trash, mais méditation tout de même. on fait le vide comme on peut…).

menfinbonbref, là j’ai le piton scotché ben dur sur cette bande-annonce de cauchemar et la mini-tempête de spéculation qu’elle a engendré sur certains blogs branchés. (ouiiiii je sais, je vous en ai déjà parlé, mais j’en reparle et j’en reparlerai, tenévoulepourdi.)

menfinbonbref, tout ça pour dire que dans le cadre de mon arpentage compulsif de la toile à la recherche d’indices à propos de cet ovni je suis tombée sur cet énoncé génial qui (en plus de « justifier » ma fascination pour plusieurs trucs inqualifiables…;-) met, je pense, le doigt sur ketchose:

I’ve had this discussion for years and I still believe strongly that, in some extreme cases, exceptional incompetence and incoherence is as magical a gift as premeditated and intentional genius. Not all the time, mind you, but in the case of something like Troll 2 or a trailer like After Last Season, to simply shrug it off is a real shame. You’re missing out on some amazing brain stimulation.

IndieWire / By tully on March 30, 2009

food for thought, non?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s