renééééé!

Picture 31

j’ai eu la chance de rencontrer ben « de la vedette » dans ma carrière. pourtant, jusqu’à présent, je n’avais été « starstruck » que deux fois: lorsque j’ai pris un verre avec keren ann et qu’elle m’a présenté darren aronofsky, et lorsque jean-pierre léaud m’a fait le baise-main en me disant que j’étais très jolie (il faisait sombre et il est vieux.)

eh bien hier, j’ai pour la troisième fois de ma vie eu l’air d’une adolescente attardée lorsque j’ai parlé, serré la main et remis ma carte à rené balcer, scénariste, showrunner et producteur exécutif de LAW&ORDER.

je vous ai parlé du « look » hollywoodien de jack bender (ronald moore de battlestar galactica, que j’ai également vu hier, était encore pire…); je me dois de mentionner « l’anti-look hollywoodien » de l’adorable balcer, qui s’est présenté à sa master-class en chaussettes blanches et souliers à bande élastique… je l’aimais déjà.

ce trop sympathique bonhomme (qui a grandi à montréal et dont la langue maternelle est le français!) nous a livré hier avec une humilité incroyable de nombreuses informations, réflexions et anecdotes… et contrairement aux autres « master-class » que j’ai vues jusqu’ici, balcer avait pris la peine de préparer une présentation avec extraits.

il a écrit 180 épisodes de la série (oui, cent quatre vingt), et est de l’aventure depuis le premier jour. « i was working on another series with dick wolf called ‘nasty boys’. the network was convinced that show would be a total hit, and didn’t want to hear about L&O… dick told them that if they wanted ‘nasty boys’ they had to greenlight L&O, and that’s how the show was born. ‘nasty boys’ was quickly cancelled, and i was invited to finish my contract by transferring to law & order. »

j’ai eu du mal à retenir un cri d’émotion lorsqu’il a raconté que son tout premier scénario pour la série avait été inspiré par… la crise d’octobre!!! l’arrestation de sa cousine l’avait marqué: « i was inspired by how in a crisis, a very liberal leader like trudeau could turn into a tyrant. »

d’ailleurs, selon lui le succès de la série tient au fait qu’elle n’est pas un « who dunnit » mais un « why dunnit »: ils développent les scénarios autour des personnages et de comment ils réagissent au côté sombre de la nature humaine plutôt qu’autour du crime lui-même. « in one of the scripts for ‘criminal intent’, il wrote that ‘bad men do what good men dream’ – i think this explains a lot of L&O. »

évidemment, au coeur de ces questionnements est le personnage de jack mccoy. balcer a expliqué comment, après deux décennies, sam waterston est une véritable « incarnation » de mccoy et doit parfois être convaincu lorsque son alter ego a des comportements qu’il ne considère pas cohérents.

j’ai une fois de plus retenu un cri lorsqu’il a expliqué que L&O n’avait pas de bible, et tirait son style de deux longs-métrages: « Z » de costa gavras et « la bataille d’alger » de pontecorvo (un film qui a été crucial dans ma compréhension du cinéma… et de mon père colonialiste!). il a également expliqué qu’après le 11 septembre, une atmosphère de paranoïa, d’angoisse régnait à new-york et qu’il leur fallait ajuster un peu le look de l’émission. ils ont donc subtilement commencé à intégrer des « dirty frames » (cadres décalés, avec des objets en avant-plan, à la « the insider« ) au découpage des épisodes.

trina mcqueen, qui modérait la séance, lui a mentionné que moses znaimer avait déjà dit que « all television is educational » et lui a demandé ce que L&O nous apprenait comme téléspectateurs; balcer a réfléchi un moment: « i think ‘criminal intent’ teaches us empathy. and the ‘mother ship’ (la série originelle) teaches us to never trust authority. »

si je peux me permettre rené… vous nous apprenez aussi comment faire de la &#?@# de bonne télé.

Publicités

Une réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s